55 Nancéiennes et Nancéiens. 55 vies à Nancy. 55 engagements pour construire une ville positive.

Découvrez notre équipe !

Cette page est mise à jour régulièrement, revenez la visiter ! 🙂

1

Laurent Hénart

Avocat, Quartier Libération, 51 ans C’est en 1968, quelque part...

 
Laurent Hénart

Laurent Hénart

Avocat, Quartier Libération, 51 ans

C’est en 1968, quelque part du côté de Laxou, que nait Laurent Hénart, d’une mère institutrice, originaire d’Italie, et d’un père qui travaillait dans l’industrie, originaire de Lorraine.

Après une enfance passée du côté du quartier de l’Ecole du Montet, il étudie avec sa soeur Marie au collège Guynemer, puis au lycée Poincaré.

Intéressé par l’histoire, le droit et les affaires publiques, il rencontre André Rossinot, alors qu’il n’a que 20 ans, puis part faire ses études à l’IEP de Paris. Là bas, il s’engage en politique en fondant le Mouvement des Jeunes Radicaux, mouvement qu’il ne quittera plus et dont il est aujourd’hui le Président.

Après son diplôme, il fait son service militaire, puis décroche un premier job à l’Assemblée nationale. De retour à Nancy, il est juriste d’entreprise à la banque SNVB, de 1998 à 2002, tout en devenant conseiller municipal en 1995, puis adjoint à la culture et à la jeunesse en 2001.

En 2002, il est député de Meurthe-et-Moselle. Membre de la commission des Finances, il travaille sur les questions d’enseignement supérieur, le mécénat et les lois de décentralisation.

En 2004, il est nommé secrétaire d’Etat à l’Insertion professionnelle des jeunes, auprès de Jean-Louis Borloo. Il participe à l’élaboration du plan de cohésion sociale, et porte l’accent sur la revalorisation de l’apprentissage et de l’ensemble des formations en alternance. A la fin du quinquennat 2002-2007, le chômage est a son plus bas historique depuis les années 1980 (7,2%).

Il est réélu député en 2005, puis en 2007, à chaque fois contre le candidat socialiste Mathieu Klein. Il est en revanche battu aux élections législatives de 2012, et reprend sa carrière dans le secteur privé en devenant avocat.

En 2014, il est élu Maire de Nancy, avec 53% des voix, et devient vice-président du Grand Nancy, en charge de l’attractivité et du rayonnement du territoire, et de l’accueil des entreprises.

Père de famille, Laurent Hénart a 51 ans. Il habite dans le quartier Libération.

2

Anne-Sophie Didelot

Chef d’entreprise, Quartier Blandan, 42 ans Née en 1978 à...

 
anne-sophie didelot

Anne-Sophie Didelot

Chef d’entreprise, Quartier Blandan, 42 ans

Née en 1978 à Bar-le-Duc, je me suis installée en 1995 dans l’agglomération nancéienne pour mes études supérieures. Je n’ai plus jamais quitté Nancy, devenue ma ville de cœur.
Après une thèse en sciences des matériaux et une expérience en tant qu’ingénieur, je découvre l’entrepreneuriat. C’est pour moi une véritable révélation. En 2015, je co-fonde ALERION, une entreprise qui développe des drones innovants pour l’industrie. Je me lance ainsi le défi ambitieux de devenir femme dirigeante dans une filière en pointe. Détermination, persévérance et enthousiasme m’ont permis de faire de cette startup une structure efficace et reconnue dans sa spécialité. Maman de deux enfants, je m’investis parallèlement dans leur vie scolaire en tant que parent délégué.

Séduite par la personnalité et le projet de Laurent Hénart, et sensible à la confiance qu’il m’a accordée pour mon premier engagement politique, j’ai décidé de m’investir pleinement à ses côtés. En rejoignant Nancy Positive, je veux ajouter mes compétences et mon dynamisme aux nombreuses qualités de mes colistiers et mettre ma motivation au service de ma ville. Je serai à l’écoute attentive des citoyens pour que Nancy soit une ville plus attractive, plus agréable, mais, aussi, encore plus ambitieuse et innovante.

3

Jean-François Husson

Sénateur, Quartier Beauregard, 58 ans Elu Sénateur en 2011, j’ai...

 
jf husson

Jean-François Husson

Sénateur, Quartier Beauregard, 58 ans

Elu Sénateur en 2011, j’ai cessé mon activité d’agent général d’assurance, que j’exerçais jusqu’alors en parallèle de mes fonctions électives.

Rapporteur du budget « Ecologie, développement et mobilités durables » à la commission des Finances, j’ai fait des enjeux climatiques, environnementaux et énergétiques une priorité. Parce que notre société doit réussir sa transition écologique en l’articulant à la vitalité économique ; c’est ce qui doit nous permettre de donner un nouveau souffle à l’attractivité économique de Nancy, de la Métropole et des territoires du Sud Lorrain.

Avec Laurent Hénart et l’équipe de « Nancy Positive », nous voulons consolider la place de Nancy, « la petite ville qui a les atouts d’une grande » à l’échelle européenne.

4

Valérie Debord

Juriste, Quartier Alfred Mézières, 48 ans Nancy est une ville...

 
Valérie Debord

Valérie Debord

Juriste, Quartier Alfred Mézières, 48 ans

Nancy est une ville positive, lumineuse de par son histoire, ses lieux de vie, sa culture et son humanisme. Elle incarne un courant social précurseur qui est à la source de mon engagement pour Nancy. Ma priorité est de prendre soin de tous les habitants.

J’aime ma ville et c’est pour moi un bonheur toujours renouvelé que de voir à quel point elle est aujourd’hui devenue une référence économique et culturelle dans le Grand Est.

Résolument tournée vers l’avenir Nancy incarne pour moi douceur de vivre et créativité. Je sais pouvoir compter sur Laurent Hénart, notre Maire, pour poursuivre le travail engagé et maintenir le cap!

5

Philippe Guillemard

Avocat, Quartier Ville Vieille, 44 ans J’habite Nancy depuis l’âge...

 
Philippe Guillemard

Philippe Guillemard

Avocat, Quartier Ville Vieille, 44 ans

J’habite Nancy depuis l’âge de 15 ans, j’y ai fait mes études de droit avant de m’inscrire au barreau en 2002. J’ai été président de l’Union des Jeunes Avocats, puis membre du conseil de l’Ordre et Bâtonnier en 2014 et 2015. Mon métier m’a permis de connaître l’importante vie judiciaire de notre ville, mais aussi par ce biais son tissu économique, social, associatif. J’habite le quartier Vieille Ville depuis peu, à proximité de mon cabinet, j’habitais auparavant près de l’Avenue Anatole France. J’adore l’effervescence et l’art de vivre de notre cité et j’ai choisi de m’engager dans une équipe qui souhaite poursuivre la mise en valeur et le développement de son énorme potentiel. C’est ce potentiel qui permettra de conjuguer une transition écologique forte et concertée, et une vitalité économique, touristique, universitaire, dans un esprit positif et innovant

6

Carole Grandjean

Députée, Quartier Isabey, 36 ans Députée de Meurthe-et-Moselle, j’ai 36...

 
Carole Grandjean

Carole Grandjean

Députée, Quartier Isabey, 36 ans

Députée de Meurthe-et-Moselle, j’ai 36 ans, et réside quartier gare à Nancy.
Commissaire aux affaires sociales et commissaire aux affaires européennes, je suis particulièrement investie dans les sujets liés à l’emploi, à l’économie, à l’inclusion de chacun dans la société et aux enjeux de santé. M’impliquer dans l’équipe de campagne de Laurent Hénart, est pour moi une continuité de mes engagements nationaux, au service de Nancy.
Le rapprochement effectué avec Laurent Hénart, porteur d’un projet ambitieux pour Nancy, en créant les conditions pour réunir une liste faite de citoyens engagés profondément renouvelée, est en pleine cohérence avec mon engagement politique. Concevoir son projet au service de chacun, pour faire réussir Nancy, en incluant toutes et tous les nancéiens, avec une méthode participative mais responsable, est l’ADN de la liste Nancy Positive !
J’adhère tout à fait à la complétude du projet, à la méthode choisie et au désir de replacer Nancy sur son territoire national. L’attractivité de notre commune dépend de grands projets tels que la réorganisation du CHU, l’A31 ou l’axe ferroviaire vers le sud. Je serai présente pour soutenir ces sujets. Laurent Hénart a démontré sa capacité à travailler en transversalité, à faire preuve d’écoute et de ténacité sur les enjeux identifiés.
Aussi, j’adhère à l’orientation portée par la liste Nancy Positive!, car elle est placée sous le signe du rassemblement. Elle est cohérente avec les particularités et les enjeux de la ville, mais aussi de sa métropole. Pour ma part, je souhaite faciliter la réussite des projets par mes interventions nationales, et mettre en œuvre mes compétences au service de projets nancéiens.

7

Michel Fick

Professeur des universités, Quartier Charlemagne, 60 ans Avec mon épouse...

 
Michel Fick

Michel Fick

Professeur des universités, Quartier Charlemagne, 60 ans

Avec mon épouse Nathalie, nous avons un rituel qui consiste à marcher ensemble pour nous rendre chaque week-end de notre domicile, près du parc Sainte Marie, à la place Stanislas, la plus belle place au monde (sans contestation possible). Dans ce rituel simple, le chemin est au moins aussi important que la destination : les herbes de fissure qui poussent librement dans les anfractuosités entre trottoir et bâtiments et qui amènent de jolies touches vertes le long des murs ; la rue de la Commanderie, ses trottoirs étroits, ses commerces accueillants, le passage obligé devant le Caméo et son programme hebdomadaire ; la traversée des voies ferrées dans ce corridor souvent venteux après avoir croisé le tramway vieillissant qu’il était grand temps de remplacer, l’entrée de la place Maginot qu’on aimerait voir plus vivante et plus verte, la longue rue St Jean qui peut être en pleine effervescence comme complètement vidée de sa foule les dimanches matins ; et après le virage rue des Dom, l’arrivée toujours émouvante vers notre place, pour laquelle aucune fierté ne sera jamais déplacée. Voilà pourquoi j’aime ma ville : ses joyaux mais également ces déambulations qui nous font croiser nancéiens, étudiants, touristes dans ces rues et places chargées d’histoire et de quiétude. Habitant Nancy depuis 12 ans, il me semblait qu’il était temps de m’engager pour ma ville et en particulier sur des sujets pour lesquels j’ai acquis quelques compétences. C’est pourquoi, qu’en tant que membre de la société civile, j’aimerais aider Laurent Hénart à accompagner notre ville dans une transition écologique qui doit améliorer la qualité de vie de chacun tout en réduisant les nuisances que nous produisons quelles qu’elles soient.

8

Sophie Mayeux

Chef d’entreprise, Quartier Buthegnémont, 62 ans Nancy …. J’y suis...

 
Sophie Mayeux

Sophie Mayeux

Chef d’entreprise, Quartier Buthegnémont, 62 ans

Nancy …. J’y suis arrivée il y a 4 décennies et nous ne nous sommes plus quittées. Nancy est une ville à facettes tout à la fois surprenante, attachante, émouvante, innovante au cœur d’une Métropole qui l’est tout autant. Elle a bien sûr ses défauts, mais sa force à mes yeux c’est qu’elle ouvre le champ de tous les possibles quels que soient ces possibles. Elle donne l’envie de faire, de partager, de protéger, de s’impliquer ! Il suffit de l’arpenter, d’aller au devant de ses habitants dans la diversité des quartiers qui la composent, pour comprendre.
J’y suis arrivée étudiante, j’y ai fondé ma famille, créé mon entreprise en tissant de solides liens avec le monde économique qui fait partie de mon ADN. Ce qui me séduit également à Nancy c’est qu’elle est une terre d’innovation qui cultive l’esprit entrepreneurial.
Pour ainsi dire naturellement, j’ai fait le choix de m’engager en politique au titre de la société civile, à la ville et au Conseil Départemental, avec toujours pour seule ambition celle d’agir concrètement et au plus près des Citoyens (habitants, acteurs économiques ou associatifs). Je suis fière, dans le cadre des élections municipales 2020, de le faire aux côtés de Laurent Hénart avec lequel je partage l’esprit d’ouverture au bénéfice d’une ville en qui j’ai confiance et que je regarde de façon positive. J’aime et je partage également sa détermination et son ambition pour Nancy à l’aune des transitions qu’elles soient écologiques, économiques, sociales ou énergétiques. Bref, j’aime Nancy !

9

Romain Pierronnet

Consultant et chercheur en management, Quartier Manufacture, 33 ans Je...

 
Romain Pierronnet

Romain Pierronnet

Consultant et chercheur en management, Quartier Manufacture, 33 ans

Je suis consultant et chercheur en management public. Docteur en sciences de gestion, j’ai préparé ma thèse en convention CIFRE à l’Institut de Recherche en Gestion (Université Paris-Est), récompensée en 2019 par le prix de la Cour des comptes. Je suis également expert pour le Haut Conseil de l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur.

Outre de nombreux engagements associatifs, j’ai eu la chance d’être Vice-Président Etudiant de l’Université Henri Poincaré au moment de la création de l’Université de Lorraine. Je m’intéresse depuis lors aux organisations universitaires, de recherche et d’enseignement supérieur.

Âgé de 33 ans, marié et papa, je suis également adjoint au maire de Nancy chargé de l’éducation et de la ville numérique, et élu au Grand Nancy chargé de la Recherche, de l’Enseignement Supérieur et de la Vie Etudiante. Administrateur de l’Association des Villes Universitaires de France, je m’intéresse également aux éco-systèmes territoriaux d’innovation.

10

Malika Dati

Enseignante, Quartier Faculté de Lettres, 56 ans La ville de...

 
Malika Dati

Malika Dati

Enseignante, Quartier Faculté de Lettres, 56 ans

La ville de Nancy m’a adoptée et séduite depuis plus de 30 ans par son rayonnement et son humilité! Elle m’a tellement donnée que mon engagement va de soi !
Nancy mérite d’être mieux connue pour son humanisme , son patrimoine européen et ses talents divers et variés qui en font une ville unique et particuliére.
Faire la ville n’est pas uniquement l’apanage des élus, et Nancy est très attachée à sa relation avec les citoyens et les forces vives qui la composent.
Chacun doit trouver sa place car c’est la base de la démocratie.
Avec l’expérience, l’élection municipale reste l’échelon le plus populaire, le plus proche de notre démocratie française. C’est aussi une formidable expérience d’engagement, de dévouement pour les autres.
Pour ma part, l’engagement en politique s’inscrit dans un itinéraire personnel et cohérent pour faire avancer les causes.
Tout cela chemine dans la même veine d’une action bienveillante, pour créer une société imaginative, créative, vivante et surtout apaisée.
C’est le rôle des élus, par un engagement sans faille, d’être les moteurs et initiateurs d’une telle politique.Etre élue n’est pas une fin en soi mais un service pour Tous. C’est aussi ce qui me rapproche de Laurent Hénart, notre Maire, que je soutiens et qui a toute ma confiance.
Connaitre et Savoir c’est essentiel mais Comprendre c’est nécessaire !

11

Rani Calderon

Chef d’orchestre, Quartier Cathédrale, 47 ans Pianiste, chef d’orchestre et...

 
Rani Calderon

Rani Calderon

Chef d’orchestre, Quartier Cathédrale, 47 ans

Pianiste, chef d’orchestre et compositeur, né en Israël en 1972.
Arrivé pour la première fois à Nancy en septembre 2013 pour diriger l’opéra Turandot de Puccini à l’Opéra national de Lorraine, je suis tout de suite tombé sous le charme de la ville des ducs de Lorraine. Peu après, une collaboration plus étroite m’a lié à la vie culturelle de Nancy, en tant que directeur musical de son Opéra. Dans ce cadre je visais non pas seulement la réussite du travail musical et artistique au sein de la maison lyrique nancéienne, mais aussi la création de liens entre l’Opéra et la ville, avec les nombreux acteurs culturels de cette dernière.
Mon parcours artistique a toujours été marqué par l’intérêt à l’ensemble des formes d’art, comme aussi par la promotion du rôle de l’art dans la ville. Ceci est dû à deux amours qui m’ont accompagné le long du chemin : l’opéra et la Grèce antique. Le premier nous enseigne la cohabitation et la fusion de la musique, la littérature, la danse, les arts plastiques et même du cinéma au sein d’une seule structure. Le deuxième nous apprend la place de l’art dans la cité et le rôle qu’il a dans la vie des citoyens. Ce rôle va bien au-delà des simples divertissements et s’inscrit dans la réalité même de la vie quotidienne, dont l’art est souvent le miroir.
Ayant toujours été fasciné par les langues – expression à la fois la plus spontanée et la plus réfléchie de l’esprit du peuple – j’ai dédié une grande partie de mon temps à leur étude. Le français, aux nuances et subtilités infinies, occupe une place privilégié dans mon panthéon linguistique.
Je suis donc ravi de l’invitation de Laurent Hénart, avec qui j’ai eu la chance de collaborer durant mon temps à l’Opéra, de rejoindre sa liste et de me proposer à continuer à contribuer à la vie culturelle de Nancy.

12

Valérie Jurin

Enseignante, Quartier Place des Vosges, 55 ans Née en 1964...

 
Valérie Jurin

Valérie Jurin

Enseignante, Quartier Place des Vosges, 55 ans

Née en 1964 à Nancy, j’ai grandi dans le quartier Charlemagne.
Aujourd’hui, je suis enseignante dans un établissement technologique et professionnel où je m’attache à révéler les talents de chaque élève.
Élue depuis 2001, j’ai suivi la mutation du quartier Rives de Meurthe qui a scellé la réconciliation de la ville avec l’eau, accompagné les premières transformations du secteur Saint Pierre René 2 Bonsecours et soutenu de nombreuses initiatives et projets citoyens.
Pleinement investie dans le domaine associatif auprès des plus fragiles, je milite aussi activement pour promouvoir l’égalité femmes hommes et lutter contre les violences conjugales. Au quotidien, je peux constater le sens de l’engagement des Nancéiens et leur capacité d’innovation dans le domaine des solidarités.
J’aime passionnément Nancy, son patrimoine et sa qualité de vie, son excellence universitaire et sa vitalité entrepreneuriale et associative.
Je connais Laurent Henart depuis de nombreuses années. C’est un homme de dialogue, attentif au bien être et à la qualité de vie de Nancéiens, un homme de parole qui porte une ambition forte pour la ville et à le souci constant et sincère de faire face au défi de transition écologique.

13

Olivier Rouyer

Commerçant, ancien footballeur professionnel, Quartier Saint-Epvre, 64 ans Comment décrire...

 
Olivier Rouyer

Olivier Rouyer

Commerçant, ancien footballeur professionnel, Quartier Saint-Epvre, 64 ans

Comment décrire mon amour pour Nancy ? Je l’ai parcouru maintes et maintes fois dans tous les sens. J’y ai des souvenirs dans tous les quartiers de Bonsecours au Haut du Lièvre, de la rue du XXième coprs à l’avenue du Général Leclerc, des Grands Moulins à Beauregard, de la porte de la Craffe au chemin qui menait au stade Marcel Picot.

Si j’ai dû la quitter quelques années, j’y suis toujours revenu avec beaucoup de joie et de bonheur. C’est en 1979 que j’ai fait l’acquisition du Pinocchio qui était alors un magasin de jouets. Depuis, j’ai pu connaître l’évolution de la vieille ville, joyau du patrimoine qui m’émerveille toujours autant. Et qui fait la fierté de beaucoup de nancéiens que je côtoie et que j’ai vu grandir dans le quartier.
C’est pour aider ma ville, ses habitants, faire en sorte que nous soyons heureux ensemble que j’ai décidé de faire équipe à nouveau avec Laurent Hénart. J’ai la chance de beaucoup voyager, partout dans le monde, et je peux dire que nous pouvons compter sur notre Maire pour donner le meilleur de lui-même afin de faire grandir, faire aimer et mieux faire connaître Nancy de tous, en France et partout ailleurs.
14

Danièle Noël

Enseignante et aidante familiale, Quartier Albert 1er, 60 ans J’aime...

 
Danièle Noël

Danièle Noël

Enseignante et aidante familiale, Quartier Albert 1er, 60 ans

J’aime ma ville. En regardant Nancy respirer, en écoutant les murmures de la Ville, son architecture, son histoire, sa culture, on se dit : “Qu’est-ce c’est beau !”
En déambulant dans ses rues, du Plateau au plus haut, des Rives de Meurthe, du Faubourg jusqu’ailleurs, le goût de la ville se dévoile : il n’est ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre, parfois visible ou invisible, palpable ou impalpable. Nous y sentons un courant humaniste et un courant des Lumières.
Il est celui d’une ville dans sa diversité où certains de ses habitants portent sur le front les sillons du travail d’une industrie qui n’est plus. Celui d’une ville à taille humaine, européenne, sans frontière, qui lutte contre tout préjugé. Ce sont nos atouts et j’en suis fière.
La ville a évolué au fil du temps. Nancy n’est ni un joli monument touristique, ni un lieu “carte postale”. Elle est vie, innovation, sciences, recherches, universités, concertations et projets. Je veux la faire vivre, la voir prospérer, rayonner, s’élever et grandir.
Ce qui me passionne plus encore, ce sont ses habitants. La vie des gens, ça importe. S’engager pour sa ville, c’est s’engager pour les Nancéiens : pour faire société et regarder la réalité avec les pieds sur terre. Puis agir pour une ville du quotidien et du mieux-être.
Je suis une passionnée et quand je crois en une chose, je fais tout pour y parvenir. Être humble et déterminée sont des qualités nécessaires pour l’action publique. Pour ne pas oublier que la politique, ce ne sont pas des enjeux de pouvoir, mais un service rendu à la société.
La politique n’est pas une fin en soi, c’est un outil au service du bien commun.
Ma vision pour Nancy, je la veux audacieuse, constructive, apaisante, positive et engagée face à l’urgence climatique !

15

Frank Pilcer

Médecin généraliste, Quartier Marché Central, 60 ans Nancy est la...

 
Frank Pilcer

Frank Pilcer

Médecin généraliste, Quartier Marché Central, 60 ans

Nancy est la ville que j’aime, que nous aimons tous, où je vis avec ma femme, et où nos enfants ont grandi. 

Passionnément et viscéralement nancéien, je suis né à Nancy place Charles III dans une famille de commerçants. Je fus élève à l’Ecole Didion-Raugraff et au Lycée Poincaré, puis étudiant à la Faculté de Médecine et au CHRU de Nancy. 

Je suis médecin généraliste depuis de très nombreuses années, enraciné au cœur du quartier Saint-Sébastien, à une rue de la maison de mon enfance. C’est là que s’est construit mon goût de la rencontre de l’autre, du partage, du dialogue et de la solidarité. J’ai cette ville chevillée au corps.

C’est donc naturellement que je me suis investi auprès de Laurent Hénart dans la vie municipale, dans les domaines de la Culture et des Droits Humains. 

Nancy, ville de Culture, encore plus qu’ailleurs, est au service de la Promotion et de la Défense des Droits Humains (Stanislas, le Siècle des Lumières, l’École de Nancy et aujourd’hui les institutions culturelles aussi bien que les artistes, les Compagnies, les Festivals, les Associations). L’Humanisme en est son ADN.

Je me suis engagé pour que vivent à Nancy le bien vivre ensemble, la tolérance, l’ouverture à l’autre, la diversité. Chaque personne, quels que soient son origine, sa nationalité, sa couleur, sa religion, son genre, son orientation sexuelle, a sa place et peut réaliser ses projets, s’épanouir au sein de la Cité dans le respect des valeurs de la République et du principe de Laïcité.

Nancy est notre ville où il fait bon vivre.

16

Amina Dahoun

Enseignante, Quartier Donop, 56 ans Mon ambition pour Nancy et...

 
Amina Dahoun

Amina Dahoun

Enseignante, Quartier Donop, 56 ans

Mon ambition pour Nancy et la Métropole, est de travailler pour répondre aux évolutions de notre société, travailler pour préparer Nancy de demain. Animée par un véritable intérêt pour la vie de la cité et pour le bien vivre ensemble.
Je veux pour Nancy, la poursuite des projets qui font rayonner la ville au niveau local, national mais aussi Européen.
Soutenir et accentuer les initiatives prises notamment dans le domaine universitaire, l’innovation et la recherche…
La valorisation des richesses de notre patrimoine historique et culturel.
Les Nancéiennes et Nancéiens méritent que nous nous mobilisions pour la réussite de la transition écologique, projet ambitieux déjà engagé, et d’en faire un modèle du genre.
Je suis très heureuse de proposer le projet « Nancy positive ! » en faveur de nos quartiers, un projet inspiré par les attentes de chacun et co-construit avec toutes les composantes de notre ville :

  • Aménager et embellir les quartiers,
  • Végétaliser la ville,
  • Améliorer les services proposés dans chacun des quartiers aussi bien pour les transports, l’accès aux soins, à la culture…
  • Développer une démocratie participative permettant à nos concitoyens d’être acteurs de la vie publique locale,
  • Soutenir les actions menées par les associations de la ville œuvrant dans l’intérêt du citoyen,

Je suis fière de ces propositions et souhaite une Nancy ambitieuse et rayonnante, des Nancéiennes et Nancéiens heureux ! Laurent Hénart et toute l’équipe sont déterminés à mener à bien ces idées et c’est donc tout naturellement que j’ai souhaité m’investir dans cette campagne sur la liste Nancy Positive !

17

Olivier Nouveau

Designer Manager, Quartier Laxou-Médreville, 49 ans L’art Nouveau… né à...

 
Olivier Nouveau

Olivier Nouveau

Designer Manager, Quartier Laxou-Médreville, 49 ans

L’art Nouveau… né à Nancy, mûri à Nancy, c’est tout simplement vivre, être curieux, végétal, foisonnant, digital… à Nancy. Dans cet esprit créatif et libre, aiguisé par ma formation en design à l’école nationale supérieure d’art et de design et en management à l’IAE NANCY School of Management, je m’investis avec sérieux et expertise dans mes engagements tant professionnels qu’individuels.
Après un poste de directeur artistique chez Canal Plus dans les années 2000, je rejoins un groupe québécois implanté en France en tant que manager. En 2007, je créé pour le groupe l’agence nancéienne. Depuis, je gère et développe cette équipe pluridisciplinaire touchant tous les domaines du digital. En parallèle, j’ai enseigné pendant dix ans à l’école de Condé et suis intervenant digital à l’ICN de Nancy.
Dans le même état d’esprit, je suis engagé dans le milieu associatif et culturel de longue date. Co-fondateur d’une des premières galeries d’art photographique en ligne, fin des années 90 : devisu.org, membre du conseil d’administration de la MJC Lillebonne, membre fondateur de l’association interprofessionnelle nancy numérique, puis plus récemment dans le projet de Biennale du design Grand Est à Nancy.
Président de l’association politique Aimer Nancy, j’oeuvre, avec les membres, depuis plus de 6 ans, à initier et développer les “ateliers du Faire” – espaces d’échanges et de création démocratique. Après plus de 35 ateliers et un moment fort de 2019, le grand Atelier du Faire, Aimer Nancy fédère et accompagne les forces citoyennes du bassin de vie nancéien dans l’objectif d’améliorer la qualité de vie et favoriser le vivre ensemble.
Je crois fondamentalement au travail de prospective du « vivre et construire ensemble » notre ville de demain. Les forts enjeux qui sont ancrés dans notre vie de tous les jours et les années à venir m’ont motivé à rejoindre Nancy Positive. Je souhaite mettre mon expertise de citoyen au service de notre ville et construire avec vous une ville, une métropole, positivement en transitions, créative et pour chacun.
18

Fanny Giussani

Cadre formateur, Quartier Grandville, 50 ans Mariée, deux enfants. Mon...

 
fanny giussani

Fanny Giussani

Cadre formateur, Quartier Grandville, 50 ans

Mariée, deux enfants.

Mon parcours professionnel dans la formation et dans le conseil à la création et reprise d’entreprise, mes convictions et mes actions montrent à quel point « agir ensemble et inscrire ma ville dans un projet d’avenir » est pour moi une question importante.

J’ai toujours été impliquée dans le milieu associatif ce qui m’a permis de comprendre l’importance des promesses et du sens de l’engagement.

Un mandat local permet d’agir concrètement, c’est un enrichissement quotidien fait de rencontres, de réflexions constructives, créer du lien et essayer d’améliorer la qualité de vie des habitants.

Si j’ai choisi de m’engager aux côtés de Laurent Hénart, c’est que je retrouve en lui des valeurs qui sont pour moi essentielles : intégrité et respect de l’autre. C’est un homme de parole, positif et déterminé.

19

Jean-Michel Berlemont

Cadre Territorial, Quartier Anatole France, 60 ans Nancy mérite un...

 
Jean-Michel Berlemont

Jean-Michel Berlemont

Cadre Territorial, Quartier Anatole France, 60 ans

Nancy mérite un engagement fort.
J’y suis né (il y a soixante ans) et j’ai vu la ville se transformer.
J’ai la chance d’être associé, comme élu, à cette belle évolution et mon enthousiasme est encore plus fort aujourd’hui pour continuer à contribuer, avec Laurent Hénart et Nancy Positive, au rayonnement de notre cité.
Rayonnement est bien le mot : rayonnement par son histoire, rayonnement par sa beauté, rayonnement par son dynamisme, rayonnement par sa culture, rayonnement par l’attention portée à chacun…
Et rayonnement international également : Nancy compte dix villes partenaires à travers le monde avec lesquelles des actions communes sont réalisées au service de nos concitoyens.
Les liens de Nancy avec l’Allemagne à travers Karlsruhe et avec le Japon à travers Kanazawa sont reconnus comme exemplaires par les deux Etats et servent d’exemples de bonnes pratiques de la coopération décentralisée des collectivités territoriales.
Nancy est très présente dans les réseaux européens et internationaux dans lesquels son expertise est appréciée.
La conviction européenne claire et déterminée de notre équipe est pour moi un atout supplémentaire au service du rayonnement de Nancy.
C’est avec joie, enthousiasme et fort de mes convictions que je participe à cette nouvelle étape pour Nancy.

20

Emilie Helluy

Directeur Institut Régional des Formations Notariales – Site de Nancy,...

 
Emilie Helluy

Emilie Helluy

Directeur Institut Régional des Formations Notariales – Site de Nancy, Quartier Désilles, 49 ans

Engagée dans la formation initiale et continue, je souhaite valoriser la richesse de notre jeunesse. Il faut rendre nos étudiants auteurs et acteurs de leur vie à Nancy, et leur donner envie d’y rester vivre et travailler une fois leurs études terminées.
J’ai découvert Nancy en 1988 en tant qu’étudiante en résidant en vieille ville, et suis revenue y vivre il y a dix ans.
Je suis très attachée à ce quartier dynamique et touristique. Les commerces de proximité, la vie de quartier et le patrimoine le rendent attractif et particulièrement agréable à vivre.
Le développement durable doit également y trouver toute sa place.
Je souhaite mettre au service des nancéiens mes connaissances juridiques, ma force de travail et mon ouverture d esprit pour continuer à mener en équipe les projets ambitieux de Laurent Hénart et de Nancy Positive.

21

Matthieu Dap

Gynécologue obstétricien, Quartier Commanderie, 30 ans J’aime ma ville et...

 
Mathieu Dap

Matthieu Dap

Gynécologue obstétricien, Quartier Commanderie, 30 ans

J’aime ma ville et mon quartier dans lequel je vis depuis près de 25 ans. Après l’école primaire à Charlemagne, le collège et le lycée et à Chopin je suis aujourd’hui gynécologue obstétricien à la maternité régionale de Nancy où je suis né il y a 30 ans ! J’ai toujours trouvé à Nancy de quoi m’épanouir professionnellement et personnellement : équipements scientifiques de pointe, cadre de vie agréable et à échelle humaine ! Il fait bon vivre à Nancy ! En 2014, j’étais le benjamin de la liste de Laurent Hénart. Il m’a fait confiance pour suivre avec d’autres de mes collègues élus, les chantiers majeurs du quartier : rénovation de la place de la Croix de Bourgogne, de la villa Majorelle, relation avec les commerçants et le conseil de quartier … ce qui me plait c’est la proximité et l’échange avec les gens ! Comme dans mon travail de médecin j’aime écouter les problèmes, poser un diagnostic et trouver son traitement ! Je suis aussi très attaché à l’attractivité de notre ville : grâce à notre incroyable patrimoine culturel comme la Saint Nicolas, la santé avec le CHRU, nous avons la capacité de rayonner au niveau national et international. Avec l’ouverture dans les années qui viennent de Nancy Thermal, du palais des Ducs de Lorraine rénové, nous aurons encore des raisons supplémentaires de faire briller Nancy !

22

Marie-Catherine Tallot

Masseur-Kinésithérapeute, Quartier Croix de Bourgogne, 62 ans On « consomme » une...

 
Marie-Catherine Tallot

Marie-Catherine Tallot

Masseur-Kinésithérapeute, Quartier Croix de Bourgogne, 62 ans

On « consomme » une ville et ses services. On étudie, on travaille, on s’installe…

J’aime cette ville, j’en apprécie le patrimoine, l’Histoire, l’architecture, la pluralité de l’offre culturelle. J’aime cette ville qui sait imposer de l’humanisme dans ses projets, de l’ambition dans sa démarche sociale, de l’énergie dans son développement économique, de la constance dans le respect des valeurs universelles et de la détermination dans son engagement en faveur de la défense de l’environnement et de la biodiversité. J’aime cette ville qui favorise la capacité de chacun à réaliser ses projets de vie. J’aime sa capacité d’accueillir, d’associer, de rassembler. Je l’aime pour moi, pour ma famille, pour mes amis et pour ses habitants. J’aime Nancy où je suis active et actrice. Je rêve d’aller plus loin avec elle, la faire avancer, la changer, l’embellir…

Je veux lui être utile pour ce qu’elle m’apporte et me permet d’être. Je veux la servir et participer à son avenir en apportant mes passions et mes rêves, mon dynamisme et mon enthousiasme. Grand Nancy Thermal porte une force qui m’anime depuis 12 ans, une puissante illustration de cette délicate alchimie nancéienne où se mêlent histoire et modernité, santé et prévention, recherche et innovation, enseignements de pointe et technologies avancées, pratiques populaires et activités sportives.

Nancy sera bientôt au premier rang des grandes villes thermales européennes, renforçant ainsi sa séduction touristique et son attractivité économique. Nancy « Ville d’eau », Ville du Bien Être, Ville de la Qualité de Vie et de la Pleine Santé ! Comment ne pas être « motivée » ?!

23

Laurent Villeroy de Galhau

Entrepreneur, Quartier Lillebonne, 53 ans Entrepreneur dans le web et...

 
Laurent Villeroy de Galhau

Laurent Villeroy de Galhau

Entrepreneur, Quartier Lillebonne, 53 ans

Entrepreneur dans le web et les arts graphiques, administrateur de Music Academy International et président d’associations, je vis dans la ville que j’aime depuis toujours . J’y ai grandi, étudié, fait la fête, joué de la musique et du théâtre. Je m’y suis marié et aujourd’hui avec mon épouse nous y élevons nos cinq enfants. J’ai fait miens depuis toujours son patrimoine exceptionnel, son esprit « italien », son identité culturelle originale, son humanisme sincère.
J’y ai des souvenirs magiques de Platini à Picot, de Saint Nicolas sur la Place Stan et de BB King au NJP.
Amoureux enthousiaste et ambitieux pour ma ville et ses habitants je sais qu’elle a « tout d’une grande », qu’elle offre une qualité de vie combinant les opportunités professionnelles et l’épanouissement personnel dans des conditions de proximité et d’accessibilité très appréciées, notamment par les nombreux nouveaux Nancéiens que je rencontre.
Aujourd’hui, elle fait face à deux défis majeurs naturellement liés : la nécessité d’une transition écologique acceptée et portée par toute la population ainsi que l’obligation d’un développement toujours plus audacieux de son attractivité économique, citoyenne, culturelle et touristique.
Une approche positive et de bons sens – sans dogme ni trompe l‘œil – doit prévaloir à la construction d’un projet qui permettra à Nancy de relever ces défis, d’être enviée et exemplaire en France comme en Europe. Une équipe solide doit en assurer la maîtrise d’œuvre avec à sa tête un capitaine visionnaire, méthodique, et intransigeant.
Toutes sensibilités politiques confondues, Laurent Hénart est indiscutablement le meilleur à Nancy pour assurer cette fonction de leader.

24

Sonia Sadoune

Médecin urgentiste, Quartier Haussonville, 48 ans Engagée contre les discriminations...

 
Sonia Sadoune

Sonia Sadoune

Médecin urgentiste, Quartier Haussonville, 48 ans

Engagée contre les discriminations et le racisme depuis ma jeunesse, je m’engage en faveur des femmes et de la lutte contre les inégalités depuis plusieurs années. Je suis par exemple engagée dans l’association berbère de Nancy, car elle cultive mes racines kabyles qui sont chères à mon cœur pour déployer mes ailes. Je suis aussi médecin urgentiste au CHU de Nancy et maman d’une grande fille étudiante. Durant ce premier mandat, j’ai été conseillère municipale à l’éducation et conseillère métropolitaine. J’ai apprécié travailler aux côtés de Laurent Hénart dont la vision est une force pour notre territoire. Particulièrement consciente de la priorité du sujet éducation, j’aime ma ville parce qu’elle est exemplaire dans ce domaine. J’ai oeuvré en faveur de l’immersion linguistique, et en particulier le franco-allemand, pour favoriser le vivre-ensemble. Mon ambition pour Nancy est de permettre au plus grand nombre de Nancéiens de connaître la culture de l’autre, de s’ouvrir aux autres, à leurs voisins de quartier, de ville, de pays, à l’Europe évidemment, voire au-delà des mers. Je souhaite privilégier un vivre-ensemble serein et aider les Nancéiens à tisser des liens entre eux. Ce que j’aime à Nancy, c’est que chaque petit nancéien peut accéder à la culture, à l’enseignement du sport, mais aussi intellectuel et linguistique. Chaque petit nancéien est aidé à grandir avec l’apprentissage des gestes qui sauvent et la volonté civique d’aider son voisin. Pour les plus grands, les Conseils citoyens ont montré leur importance dans les décisions concernant leurs quartiers. Des citoyens isolés ont pu faire de belles propositions acceptées par le Conseil Municipal.
Et pour cela, j’aime Nancy :  « Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité. Antoine de Saint Exupery. »
25

Claude Risac

Cadre d’entreprise, Quartier Craffe, 66 ans Comme beaucoup de nancéiens,...

 
Claude Risac

Claude Risac

Cadre d’entreprise, Quartier Craffe, 66 ans

Comme beaucoup de nancéiens, la vie professionnelle m’a conduit à bien connaître d’autres régions, d’autres villes en France et à l’étranger, à jauger leurs atouts et leurs handicaps, à observer leur évolution. J’ai ainsi mesuré concrètement la concurrence dans laquelle sont engagés les territoires.

Chacun d’entre eux met en avant ses points d’excellence afin d’attirer les entreprises, les salariés, les étudiants et plus généralement les talents.

Dans ce contexte, Nancy ne manque pas d’atouts. Il est inutile de les citer à nouveau car l’enjeu n’est pas de se satisfaire de ce qui nous attache à notre ville et y rend la vie si attractive mais bien de progresser encore.

La ville de  Nancy est aujourd’hui le cœur d’une des vingt-deux métropoles françaises. Elle a donc une responsabilité particulière dans le développement de ce bassin économique et de vie. Elle doit puissamment contribuer à un deuxième souffle afin de nous situer dans le peloton de tête des métropoles françaises en terme d’attractivité.

Pour autant, cette nouvelle étape doit s’engager en privilégiant le cadre de vie des habitants et en améliorant sans cesse les services. Elle doit nécessairement s’inscrire dans une transition écologique qui est une demande légitime de la société et doit s’apprécier comme une chance et non une contrainte.

C’est la raison de mon engagement au sein de l’équipe de Laurent Hénart qui par la diversité des expériences de ses membres est la seule à pouvoir relever ces défis et à imprimer à la ville le dynamisme indispensable.

26

Aline-Sophie Maire

Chargée d’études dans l’énergie, Quartier Scarpone, 52 ans Nancéienne engagée...

 
Aline-Sophie Maire

Aline-Sophie Maire

Chargée d’études dans l’énergie, Quartier Scarpone, 52 ans

Nancéienne engagée depuis toujours dans la vie citoyenne, je soutiens Laurent Henart parce que je partage ses valeurs. Il connaît parfaitement la ville et travaille avec nos partenaires dans le dialogue, la responsabilité et avec beaucoup de sérénité.

La République est toujours défendue, chacun est considéré et écouté, et c’est toujours l’intérêt supérieur de la commune qui prime. C’est une grande idée historiquement défendue par le Parti Radical, dont je suis adhérente, et c’est l’idée que je me fais d’un maire.

Aujourd’hui, avec Nancy Positive, je veux continuer mon engagement auprès des Nancéiens. Je suis heureuse de travailler avec les associations, les clubs et les MJC, qui font la vie de la Cité.

27

Philippe Durst

Chef d’entreprise, Quartier Boufflers, 68 ans J’aime Nancy Ma ville,...

 
Philippe Durst

Philippe Durst

Chef d’entreprise, Quartier Boufflers, 68 ans

J’aime Nancy Ma ville, j’y vis depuis 58 ans
Elle est belle, toujours plus belle, comme la vue inoubliable que je garde d’elle, depuis l’appartement de mon enfance, entrée 21 du Cèdre Bleu
Elle est debout pour Charlie
Elle est joyeuse lors des célébrations des victoires sportives Place Stanislas, lors des fêtes de Saint Nicolas
Elle est créative, de ses entreprises innovantes nées ici, telles Boursorama, Partner Finances, et tant d’autres
Elle est fière d’être reconnue dans le monde en particulier grâce au classement Unesco
Elle est riche de son histoire : de la Renaissance à l’Art nouveau, que l’on parcoure en quelques pas
Elle est généreuse de tous ses bénévoles qui donnent de leur temps à la soupe des Sans-abris, préparant les repas pour les plus démunis
Elle est animée, de ses étudiants, qui lui donnent cet air si jeune et écrivent demain avec elle

Mon engagement
Suivre Laurent Hénart, pour son honnêteté, pour son humanisme, pour sa compétence à faire aboutir les projets
Être au service de la ville que j’aime
Travailler en équipe et à l’écoute des citoyens,
Concourir à la performance des services de la ville afin d’offrir le meilleur aux Nancéiens,
Contribuer à une gestion rigoureuse de la collectivité afin de produire au meilleur coût en maîtrisant la dette. Nous avons cette responsabilité vis à vis de nos enfants,
Poursuivre la prise de conscience collective que notre environnement doit être protégé localement,
Innover et s’engager pour l’attractivité économique de notre cité

28

Catherine Lebon

Avocate, Quartier Gambetta, 59 ans Lorraine, ma famille a toujours...

 
Catherine Lebon

Catherine Lebon

Avocate, Quartier Gambetta, 59 ans

Lorraine, ma famille a toujours habité à Nancy. J’y ai fait des études de droit et de philosophie. J’y suis avocate. Mère de deux enfants, dans quelques mois j’aurai 60 ans et mes petits enfants sont aussi nancéiens.
Très tôt je me suis engagée avec conviction dans la vie militante. En tant que conseillère municipale j’ai pu m’investir dans la vie publique locale. Je souhaite continuer à me mettre au service de Nancy et de l’évolution de la Métropole.
Je n’aime rien tant que porter attention aux attentes des nancéiens pour une ville toujours plus solidaire et dynamique.Au cœur de ma préoccupation, il y a les transports en commun, le tram au premier chef, l’épicentre des déplacements pour le plus grand nombre. Je salue et soutiens le volontarisme politique de Laurent Henart, je partage sa vision pour ce projet urgent, juste, nécessaire, écologique.
J’aime ma ville, j’aime Nancy !
Aimer NANCY, c’est soutenir son rayonnement culturel, ses fêtes et animations qui émaillent l’année, le NJP, le Livre sur la Place, le Jardin éphémère, les fêtes de Saint Nicolas.
Aimer NANCY, c’est être fier de la beauté de son patrimoine, de la Place Stanislas, du renouvellement urbain sur le Plateau de Haye, c’est s’intéresser à l’émergence des nouveaux quartiers.
Enfin, surtout, aimer NANCY c’est aimer les nancéiens et partager avec eux une vision positive de l’avenir de la Métropole !

29

Sylvain Ajas

Chargé de projet, Quartier Rives de Meurthe, 59 ans Nancy...

 
Sylvain Ajas

Sylvain Ajas

Chargé de projet, Quartier Rives de Meurthe, 59 ans

Nancy était pour moi le bout du monde quand j’étais ce petit garçon qui habitait le Saintois, un bout du monde où j’habite désormais avec bonheur. Entre l’époque de mon enfance et aujourd’hui, j’ai goûté au plaisir de rendre service à l’autre quand j’étais adolescent. Ce fut ensuite l’époque des engagements, aussi bien sous les drapeaux que dans les études professionnelles. Ensuite, devenant Papa et ayant avancé dans ma carrière professionnelle, je me suis tourné vers l’engagement public. Le goût pour lui a été ma motivation pour revenir vers la grande ville de mon enfance : Nancy.
Une belle ville qui est toujours à découvrir ; qui fait régulièrement l’admiration des amis et membres de la famille en visite chez moi, une ville enviée qui le mérite vraiment. Une ville que j’aime.
Mon expérience m’a fait comprendre ce que je voulais et ce dont je ne voulais pas. Elle m’a aussi fait comprendre que s’il fallait savoir se montrer souple, il ne fallait pas transiger sur l’essentiel. Alors, servir « ma » ville sous la conduite d’un maire qui dit ce qu’il va faire et qui fait ce qu’il a dit correspond complètement à mon éthique de vie ; oui, servir « ma » ville sous la houlette de Laurent Hénart qui a su identifier très tôt le besoin de renforcer la citoyenneté, oui, servir « ma » ville dans l’équipe d’un maire qui a su anticiper les courageuses mesures nécessaires pour notre reconversion énergétique, oui, servir « ma » ville dans l’équipe d’un maire qui prend aussi souvent l’avis des habitants, oui, servir « ma » ville dans l’équipe d’un maire qui, tout en maîtrisant l’enveloppe de nos moyens, réussit à réaliser 97 % du programme proposé aux nancéiens en 2014 sont pour moi autant de véritable chances. Alors, aujourd’hui, avoir la possibilité de servir à nouveau Nancy par mon engagement renouvelé est une véritable récompense.

 

30

Sophie Pommier-Ostermann

Chef d’entreprise, Quartier Charlemagne, 42 ans Je vis à Nancy...

 
Sophie Pommier-Ostermann

Sophie Pommier-Ostermann

Chef d’entreprise, Quartier Charlemagne, 42 ans

Je vis à Nancy depuis toujours et n’imagine pas vivre ailleurs !

Toutes les étapes de ma vie se sont déroulées à Nancy et j’y suis attachée profondément.

J’ai grandi à Nancy, j’y ai fait mes études en profitant de la vie étudiante formidable qu’elle propose du fait de la grande population étudiante qu’elle accueille. Je me suis mariée à Nancy, mes 3 enfants y sont nés et y grandissent. Je suis chef d’entreprise dans l’immobilier à Nancy, ce qui me permet d’avoir le plaisir d’évoluer au quotidien dans tous les quartiers de la ville.

J’aime l’énergie de cette ville, le grand nombre d’animations et d’activités proposées tout au long de l’année. C’est un plaisir de retrouver chaque année le livre sur la place, le jardin éphémère, les formidables fêtes de Saint Nicolas, la foire attractive ou tant d’autres événements qui font la renommée de Nancy bien au-delà de ses frontières ! La ville est accueillante, les commerces sont variés, les places publiques et les parcs sont agréables à toute heure et en toutes saisons !

Je vis dans le quartier Charlemagne depuis 3 ans, c’est un quartier vivant proposant de nombreux commerces et services, à quelques minutes de l’hyper centre et du Parc Sainte Marie.

J’aime les contacts humains et les échanges que m’ont procurés mon poste de conseillère municipale depuis 6 ans et souhaite encore contribuer aux projets de la liste Nancy Positive autour de Laurent Hénart.

31

Kader Dali

Chargé de Mission Politique de la ville et Cohésion sociale...

 
abdelkader dali

Kader Dali

Chargé de Mission Politique de la ville et Cohésion sociale – OMH, Quartier Plateau de Haye, 48 ans

Avec un nom comme ça on aurait pu être destiné à devenir un peintre… mais ce n’est pas le cas !
Je suis né en 1972 que je qualifie comme une année très féconde car il y a eu un peu plus d’un million de naissances en France.

Issu d’une famille de 10 enfants où il y avait déjà la parité homme/ femme…nous étions 5 frères et 5 sœurs, j’étais l’épicentre, car cinquième de cette famille où il fallait aussi bien s’affirmer que créer de la solidarité, ce qui a fait naître en moi une profonde empathie.

J’ai grandi dans le milieu HLM, et depuis j’ai traversé le miroir, en travaillant dans le social maintenant depuis plus de 15 ans, avec un grand plaisir !

Je suis né dans un quartier populaire HLM de 14 000 habitants en Haute Marne, pas très loin de Colombey les Deux Eglises, ce qui a fait naître en moi un certain amour pour ce personnage emblématique qu’est le général De Gaulle. J’ai toujours aimé sa vision humaniste et sa vision du monde, surtout son engagement pour la France, une source d’inspiration tout au long de ma vie.

Je me considère comme au Haut-Marnais de naissance et comme nancéien d’adoption. Cette ville m’a tout donné. Elle a été celle qui a soigné mon père, qui a déclenché un cancer très jeune .
Le CHU de Brabois et le Centre Alexis Vautrin (aujourd’hui ICL) ont été pour moi d’une grande aide, ils ont assuré le suivi médical de mon père et ont été formidables aussi bien dans les soins que dans l’accompagnement.

Je me suis installé sur Nancy en 2003 et j’ai découvert une ville humaniste, à taille humaine, très ouverte et très tolérante.
Je me suis marié et j’ai eu quatre enfants à Nancy, 2 garçons et 2 filles que j’adore et pour qui j’espère un futur radieux dans cette belle ville.

Pour ma petite famille comme pour les nancéiens , je désire m’investir pleinement avec une équipe motivée et solidaire, comme je l’ai fait depuis plus de 15 ans auprès des habitants des quartiers populaires de Nancy.

32

Sophie Laprevotte

Commerçante, Quartier Faubourg des 3 Maisons, 45 ans Nancy est...

 
sophie laprevotte

Sophie Laprevotte

Commerçante, Quartier Faubourg des 3 Maisons, 45 ans

Nancy est ma ville de cœur, faute d’être ma ville de naissance. J’y ai grandi, étudié, m’y suis mariée et j’y ai fondé une famille. C ‘est aussi très naturellement que nous y avons ouvert notre commerce avec mon époux il y a 14 ans au sein du Faubourg des Trois Maisons.

Aujourd’hui je souhaite mettre mon énergie et mon enthousiasme au service des projets de ma ville. Nos ancêtres nous ont transmis une ville riche de son histoire, de son patrimoine ; notre savoir-faire est reconnu dans le monde entier. Nos universités sont plébiscitées dans de nombreux pays. Nous pouvons être fiers de cet héritage, c’est pourquoi, c’est à nous, aujourd’hui de le préserver tout en accompagnant la transition de notre ville.

C’est à nous de transmettre une ville aux futures générations dans laquelle nous aurons réussi à allier écologie, attractivité économique, enseignement de qualité et bonheur de vivre. Une ville dans laquelle chaque génération, chaque culture pourra vivre dans le respect de l’autre.

La gestion d’une ville est un travail d’équipe, les habitants, les associations, les commerçants, les chercheurs, les élus doivent tous travailler ensemble à cette évolution, c’est aussi les bienfaits d’une démocratie participative. C’est la raison pour laquelle, aux côtés de Laurent Hénart, je souhaite prendre une part active à ce changement où chacun peut faire entendre sa voix.

Je souhaite aider ma ville à se diriger, comme notre futur tram, sur les rails de l’avenir et de la réussite.

33

Raphaël Vuitton

Référendaire au Tribunal de l’Union Européenne, Quartier Saint-Fiacre, 41 ans...

 
raphael vuitton

Raphaël Vuitton

Référendaire au Tribunal de l’Union Européenne, Quartier Saint-Fiacre, 41 ans

Jurassien d’origine, j’ai rencontré Nancy il y près de 20 ans. J’ai appris à connaître et à comprendre cette ville généreuse, vivante, et humaine. Désormais, je n’imagine pas la quitter. Tant je m’y sens bien. Tant on y vit bien. J’y ai fondé ma famille, me suis investi pour mon quartier et ses habitants, et, naturellement, me suis ensuite engagé auprès de Laurent Hénart, qui m’a accordé sa confiance en 2014 et ma la renouvelle aujourd’hui. C’est la vision positive, ouverte et fière que porte Laurent pour sa ville qui m’a conduit à me rapprocher de lui. Cette vision, elle passe aussi par l’exigence d’une politique culturelle ambitieuse. Populaire et accessible, mais ne sacrifiant pas à l’exigence de qualité. Actuelle et avant-gardiste, mais respectueuse de notre histoire et de notre patrimoine. Institutionnelle, mais sachant aussi favoriser la création et soutenir les initiatives de tous les artistes. C’est dans ce contexte que, pendant 6, je me suis appliqué à développer la présence de créations dans la ville. Pour que l’art fasse partie intégrante de la vie quotidienne de chaque nancéien. Et que, au-delà de l’aspect esthétique, ces œuvres soient des portes ouvertes vers les autres lieux de la bouillonnante vie culturelle nancéienne. C’est cet esprit, résolument positif, de Nancy, que nous souhaitons voir perdurer et renforcer.

34

Prisca Millet

Conseillère financière, Quartier Mon-Désert, 32 ans Pacsée, maman d’une petite...

 
Prisca Millet

Prisca Millet

Conseillère financière, Quartier Mon-Désert, 32 ans

Pacsée, maman d’une petite fille et conseillère financière.
Née à Nancy, j’ai décidé une fois mes études de droit achevées de revenir m’y installer et d’y fonder ma famille.
Dès mon retour j’ai voulu m’investir pour le devenir de ma ville et me suis naturellement engagée aux côtés de Laurent Hénart qui incarne les mêmes valeurs humanistes qui m’animent, et qui aime sincèrement notre cité.
En 2014, je me suis vu confier les questions d’éducation. Sur ce sujet, comme pour bien d’autres les engagements pris ont été tenus.
Sastisfaite aujourd’hui du devoir accompli et fière de la parole tenue. Notre bilan, nos réalisations, sont autant de bases solides qui nous permettent de construire de nouveaux projets et d’aller plus loin dans nos ambitions pour Nancy.
Notre ville a encore beaucoup de potentiel et mérite une gestion ambitieuse et toujours humaine.
Car selon moi ce qui doit animer l’action politique, c’est la recherche de l’équilibre.

Nancy, jeune métropole, grande en devenir a besoin de femmes et d’hommes capables de cet équilibre. Entre la nécessaire prospérité économique, l’attractivité, les grands projets métropolitains mais aussi la qualité du cadre de vie et les préoccupations quotidiennes de habitants.
Capables d’imaginer l’avenir de notre territoire tout en incluant dans nos projets les réponses aux défis de la transition écologique.
C’est en toute confiance que je m’engage dans cette nouvelle équipe aux côtés de Laurent Hénart, pour que Nancy reste cette ville ouverte, accueillante, positive où chacun peut trouver sa place et se réaliser.

35

Antoni Banasiak

Responsable commercial, Quartier Pépinière, 58 ans Malzévillois de naissance, je...

 
Antoni Banasiak

Antoni Banasiak

Responsable commercial, Quartier Pépinière, 58 ans

Malzévillois de naissance, je n’ai eu qu’à traverser un pont pour venir habiter, dès l’âge de 20 ans, dans cette belle Citée Ducale !
C’est là que j’ai fondé ma famille et vu grandir mes enfants.
Je me suis installé en Vieille Ville, accueillant quartier proche de toutes commodités, écoles, commerces, services, loisirs, musées à quelques pas du Faubourg des Trois Maisons, des agréables Places St Epvre, Carrières et Cours Léopold, à proximité de ce magnifique ‘Poumon Vert’ que constitue le Parc de la Pépinière et ses arbres remarquables. Je n’oublie bien évidemment pas ce joyau qu’est la prestigieuse Place Stanislas !
Je me décris comme sportif et épicurien, eh oui, c’est compatible, en ce sens NANCY m’offre tout ce qui est nécessaire à mon épanouissement, NANCY porte en son cœur toutes les valeurs dans lesquelles on se retrouve, accueillante, humaniste, solidaire, bienveillante !
NANCY capitale au cœur de l’Europe qui attire les visiteurs du Monde entier et qui retient les citoyens qui s’y sentent bien.
Pour toutes ces raisons , mon attachement à ma ville de cœur, m’incite à m’engager plus intensément avec Laurent Hénart et notre équipe municipale pour l’emmener PLUS LOIN , PLUS HAUT , PLUS FORT !!!
NANCY FOR EVER ! 😉

36

Emmanuelle Euvrard

Consultante RH-Médiatrice, Quartier Poincaré, 52 ans J’ai vu Nancy avec...

 
Emmanuelle Euvrard

Emmanuelle Euvrard

Consultante RH-Médiatrice, Quartier Poincaré, 52 ans

J’ai vu Nancy avec le regard d’une enfant, d’une étudiante, d’une citoyenne, d’une mère de famille. J’ai aimé y faire mes études, habiter en proximité du parc Sainte-Marie et arpenter ses allées à vélo, en poussette, seule, en couple ou avec mes 3 enfants. Cette ville m’a vu accompagner mes enfants aussi souvent au cinéma qu’à des manifestations sportives.

Quand je pense à Nancy je pense à ces dimanches en famille Place Stanislas ou au Livre sur la Place, à ses semaines remplies de belles rencontres de citoyens et de commerçants aujourd’hui devenus des amis que j’ai toujours autant plaisir à retrouver en centre-ville. Cette ville a vu naitre, grandir et évoluer ma carrière professionnelle dans différentes entreprises et depuis plusieurs années dans une activité libérale de conseil et de formation que j’ai créé et développé.

Mon amour pour Nancy et mon envie de m’engager pour cette cité s’est concrétisé en 2014 lorsque je suis devenue conseillère municipale. Au cours de ces 6 ans de mandat j’ai découvert et apprécié la richesse et la diversité de cette mission d’élue. Avec la confiance de la majorité j’ai mené des projets du quotidien au sein de la délégation jeunesse et sport : un nouveau skate-park, le soutien financier à plus de 250 associations, la rénovation des MJC Bazin et Lillebonne…

Depuis 2017, au sein de la délégation urbanisme et patrimoine, j’œuvre pour la rénovation, la mise en valeur de notre patrimoine historique et je suis fière de participer à la création de la ville de demain. Ces 3 années ont vu se concrétiser des projets qui me tiennent particulièrement à cœur : l’adoption d’un nouveau règlement du secteur sauvegardé, l’engagement d’un plan de gestion de notre site UNESCO, la réfection des façades Héré, le démarrage des travaux de l’Hémicycle Charles de Gaulle, la restauration de la porte Saint Nicolas ou encore la réhabilitation des trois anciens hôpitaux Fournier, Maringer et Villemin.

37

Jean-François Gicquel

Maître de conférence de droit, Quartier Gare, 50 ans Mon...

 
Jean-François Gicquel

Jean-François Gicquel

Maître de conférence de droit, Quartier Gare, 50 ans

Mon amour pour Nancy, ma ville de cœur et d’adoption

Breton d’origine, j’ai découvert Nancy en 2002, en étant élu Maître de Conférences d’Histoire du Droit, et j’ai été immédiatement séduit, aussi bien par la ville, la Faculté que par l’accueil qui m’a été réservé, au point de ne plus vouloir la quitter, quitte à refuser une promotion en 2010. J’ai ainsi pu apprendre et comprendre le caractère lorrain, et à me créer un cercle d’amis aussi variés que fidèles. Nancy m’a appris une certaine forme d’ouverture et de tolérance qui ne m’était pas naturelle, et cette ville à taille humaine, ni trop grande, ni trop petite, monumentale et moderne, si belle, si simple et si douce à vivre, ce que d’aucuns ne semblent pas visiblement pas avoir compris, ni appris, d’après leur manière de décrire méchamment notre cité ducale, m’a permis de m’épanouir à tous points de vue. C’est donc avec joie et détermination que je voudrais lui rendre la pareille. D’autant que depuis 2009, sans aucun doute encouragé par ce que je pouvais y voir et y admirer, j’ai orienté ma carrière et mes actions vers l’Immobilier, le Droit du Patrimoine culturel et du Marché de l’Art (cf. ma dixième vente aux enchères caritative qui aura lieu à la Faculté de Droit le 2, Avril prochain, et les bourses au mérite qu’elle finance, comme les 6 000 Euros que je vais remettre à quatre étudiants à la mairie le 28 Février), la défense et la mise en valeur de l’immense patrimoine historique immobilier et mobilier nancéien, mais aussi lorrain, étant pour moi un défi constant et exaltant. « Mais » également vivant, tant je suis convaincu que toute action patrimoniale doit s’inscrire en parfaite complémentarité avec le développement économique, les autres politiques publiques (ex : logement social, accessibilité, séniors…), l’environnement, une certaine forme de modernité, et tout simplement la vie, notre cité devant demeurer attractive et pour les touristes, et pour ceux qui y vivent ou désirent le faire. Tel est le désir profond que m’inspire ma ville d’adoption, et que le Maire, avec lequel je collabore depuis longtemps en ce sens, me donne aujourd’hui l’occasion d’assouvir de manière encore plus concrète et positive.

38

Paloma Moreno-Elgard

Directrice régionale AFM-Téléthon, Quartier Cours Léopold, 44 ans Habitante de...

 
Paloma Moreno-Elgard

Paloma Moreno-Elgard

Directrice régionale AFM-Téléthon, Quartier Cours Léopold, 44 ans

Habitante de Nancy depuis 3 ans, j’ai découvert une ville extrêmement dynamique, ouverte, à la pointe sur des domaines cruciaux comme la santé et la culture. Je m’engage pour préserver ce dynamisme, et le faire connaître davantage en France, en Europe, et dans le monde.
Femme engagée dans le secteur associatif depuis le début de mon parcours professionnel, j’ai à cœur de défendre les droits des personnes pour qu’elles puissent avoir accès à la citoyenneté, à la santé, à une vie sociale pleine et épanouissante.
Maman de deux enfants scolarisés en primaire, je suis attentive à leur ouverture sur le monde de demain, sur les opportunités qui s’offrent à eux et à la culture qui leur est proposée. La mixité sociale, la possibilité de découvrir d’autres cultures, des horizons nouveaux leur permettant d’imaginer tous les possibles me tiennent particulièrement à cœur.
Je me définis en tant qu’Européenne : colombienne de naissance, de parents chiliens, j’ai été accueillie toute petite par la Belgique, dont je garde la nationalité précieusement. Je milite pour une Europe solide, solidaire et unie face à la montée des extrêmes et la peur de l’étranger. J’ai eu l’occasion de défendre une vision de l’Europe progressiste en m’engageant sur la liste Renaissance aux dernières élections européennes.
Engagée depuis ces derniers mois, je tiens à donner la parole à tous les citoyens, quelle que soit leur appartenance politique, leurs convictions, leur condition. Pour cela, je m’engage à aller plus loin dans les consultations citoyennes qui ont émergé à Nancy, et à proposer des espaces de démocratie participative au plus près des habitants, en allant là où ils travaillent, là où ils sortent, là où ils habitent.

39

Elias Akab

Moniteur Moto, Quartier Albert 1er, 33 ans Arrivé à Nancy...

 
Elias Akab

Elias Akab

Moniteur Moto, Quartier Albert 1er, 33 ans

Arrivé à Nancy depuis 15 ans, j’ai souhaité m’engager dans la politique de la ville car pour moi, l’engagement citoyen, c’est aussi adhérer à un projet, à des méthodes et des valeurs.

Pour moi Nancy, c’est la capitale de l’Art nouveau, c’est Majorelle, Gallé et Daum, mais c’est également la place Stanislas qui rayonne par sa beauté dans le monde entier.

J’aime Nancy pour ses fêtes culturelles, propres à elle, des NJP à Saint Nicolas en passant par les RDV de Stan. Ce sont des moments uniques pour les familles et les citoyens.

Nancy c’est aussi le plateau de Haye, ce quartier m’a accueilli en 2004 pour mon premier emploi en tant qu’animateur au sein d’une structure sociale.

Animé par la volonté de faire quelque chose qui a du sens, quisoit utile aux citoyens, je me suis engagé dans le monde associatif et entrepreneurial du territoire.

Je suis chaque jour au contact de la réalité. J’ai également ressenti cette proximité chez Laurent Hénart. Localement, je mesure le travail fait avec son équipe depuis six ans. Je suis très heureux de rejoindre cette liste car elle prône des actions ambitieuses au profit de toutes et tous pour continuer à faire de Nancy une ville où il fait bon vivre tout en étant la ville des possibles.

40

Hala Attieh-Haddad

Enseignante universitaire, Docteur en sciences politiques, Quartier Jeanne d’Arc, 41...

 
Hala Attieh-Haddad

Hala Attieh-Haddad

Enseignante universitaire, Docteur en sciences politiques, Quartier Jeanne d’Arc, 41 ans

Je suis enseignante universitaire, docteur en sciences politiques.
J’ai passé mon enfance dans un petit village au pied des cèdres au Liban. Après une licence
en sciences politiques de l’université libanaise et une maîtrise de l’université Saint-Joseph
de Beyrouth, mon ambition m’emmène à Paris où j’obtiens le titre de docteur en Sciences
Politiques en 2010 de l’Université Paris-Saclay, Faculté Jean Monnet.

Née au Liban, je réalise des études universitaires en France où j’obtiens un doctorat en Sciences Politiques. Je décide ensuite d’entamer une carrière d’enseignante universitaire à
Beyrouth. En parallèle je m’investis dans le domaine socio-politique. Je fais partie du
cabinet du ministre des affaires sociales du Liban (2008-2010). Je travaille sur un cycle de
conférences et colloques internationaux à Athènes, Tanger et Alexandrie portant sur les
différents sujets de société. Je rejoins CADMOS (centre d’Analyse des Différends et leurs
Modes de Solutions) et contribue à ses recherches sur les différentes questions socio-
culturelles.
Je m’investis également dans mon village où je deviens membre du conseil municipal
jusqu’à mon arrivée à Nancy.
Mariée à Fouad-Elie HADDAD, Médecin pédiatre, je fais une pause personnelle et m’installe
à Nancy. Je reprends l’enseignement à l’ICN Business School puis l’Université Lorraine et
Sciences Po Nancy et m’intéresse de nouveau à la vie sociopolitique. Je suis membre du
Conseil de surveillance de l’ARS (Accueil et réinsertion Sociale) à Nancy et très investie dans le milieu associatif de la ville.
J’ai décidé de rejoindre Laurent Hénart, convaincue qu’il est le meilleur candidat qui mérite notre confiance. Il porte un projet solide et une vision claire pour un avenir rayonnant à Nancy.

41

Gérard Billand

Militaire retraité, Quartier Saint-Pierre René 2, 63 ans Après vingt-sept...

 
Gérard Billand

Gérard Billand

Militaire retraité, Quartier Saint-Pierre René 2, 63 ans

Après vingt-sept années de services effectifs dans l’Armée de Terre dont un séjour en Ex-Yougoslavie, j’ai continué par la suite en secteur civil dans le monitorat auto-école qualifié en groupe lourd (autocars, semi-remorques,…) et depuis dix ans en secteur floral. Depuis plus de quinze ans, je suis porte-drapeau et suis président des porte-drapeau de Nancy et sa région depuis cinq ans.

Rentrant d’Allemagne en 1985 et muté à Nancy, j’y suis resté jusqu’à ma mutation à Toul en 1994. Pensionné militaire en 2001, j’ai acheté un appartement à Nancy et demeure encore aujourd’hui. Bien que breton d’origine, de nombreuses activités accompagnent tous les trésors à découvrir sur Nancy comme son patrimoine ou sa gastronomie. Les ambiances sont festives, chaleureuses et amicales.

Mon acte de civisme se traduit par cet engagement à la ville de Nancy. Mon bénévolat fait que je sois adhérent, trésorier, vice-président dans une dizaine d’associations nancéiennes où je m’y sens bien. Ce patriotisme, je le dois à mon ardente obligation de partager l’histoire et de vivre ses choix.

Laurent Hénart a eu pour mission de suivre l’œuvre accomplie d’André Rossinot et de la faire progresser. Il n’a de cesse d’apporter toujours un plus à Nancy tant dans l’urbanisme, la sécurité ou la santé… C’est un chef qu’il est agréable de suivre au quotidien, toujours à l’écoute des concitoyens. J’apprécie ces meneurs d’hommes.

42

Isabelle Kuhn

Responsable industrie pharmaceutique, Quartier Mouilleron, 54 ans Après plusieurs  années...

 
Isabelle Kuhn

Isabelle Kuhn

Responsable industrie pharmaceutique, Quartier Mouilleron, 54 ans

Après plusieurs  années passées à Paris puis à Troyes dans le cadre de mon travail j’ai enfin retrouvé ma ville de Nancy.

J’ai été immédiatement bluffée par les transformations qui la rendent encore plus belle.

Nancy m’a beaucoup apporté, c’est une ville où architecture, culture et nature se mêlent. La richesse des musées, la beauté des parcs et sa vie animée permettent à chacun de trouver sa place et de s’y sentir bien.

Être nancéienne est pour moi une chance. Mon fils y grandit, heureux et épanoui, il y pratique différents sports et s’est investi  dans une formation musicale à la MJC Lillebonne.

J’ai à cœur de transmettre mon envie à tous les Nancéiens et de me mettre à leur service au travers d’un mandat déterminant que j’accomplirai en y mettant toute mon énergie.

J’ai la volonté de communiquer  mon optimisme et donner à chaque Nancéien l’envie de s’approprier sa ville et d’en être fier. Avec Laurent Hénart et cette équipe déterminée, j’ai envie d’œuvrer pour que Nancy reste Positive !

43

Maël Gallas

Etudiant, Quartier Charles 3, 25 ans Nancéien de naissance, je...

 
Maël Gallas

Maël Gallas

Etudiant, Quartier Charles 3, 25 ans

Nancéien de naissance, je suis actuellement étudiant en Pharmacie à la Faculté de Nancy et engagé dans la vie étudiante. Je souhaite m’investir davantage pour Nancy et ses habitants avec l’équipe Nancy Positive car c’est ma ville de cœur qui m’a fait et vu grandir. Je souhaite apporter mon énergie, ma jeunesse, mes compétences et mes idées nouvelles autour du développement durable pour améliorer encore le cadre de vie, travailler pour l’attractivité et le dynamisme de cette belle cité au service de ses habitants ! Je me réjouis tout particulièrement de participer à cette campagne avec Laurent Hénart, le seul des candidats avec qui j’ai trouvé une vraie écoute des problèmes et des enjeux étudiants

44

Saliha Ayadi

Assistante RH Quartier Jean Jaurès, 50 ans Saliha AYADI, ancienne...

 
saliha ayadi

Saliha Ayadi

Assistante RH Quartier Jean Jaurès, 50 ans

Saliha AYADI, ancienne conseillère régionale et ancienne conseillère municipale.
Nancy, c’est la ville que j’ai choisie, une ville magnifique au riche patrimoine architectural et culturel, mais surtout une ville où j’ai plaisir à vivre. C’est une ville tournée vers l’avenir et la jeunesse, avec son université et ses écoles, une ville où la recherche scientifique et médicale est très présente. Nancy, c’est une ville en mouvement qui ne cesse de se développer et de créer de nouveaux espaces, des quartiers modernisés, une ville en devenir.
Les politiques ont trop souvent perdu la confiance des citoyens. Mais on voit aussi de plus en plus se développer un discours de vérité de la part du politique : l’élu se doit d’être réaliste face aux difficultés. Mon but en me présentant sur la liste de Laurent Hénart est de participer à la reconstruction de ce lien de confiance. Mon engagement politique et citoyen m’incite à inscrire ma ville dans un projet d’avenir et à agir concrètement pour améliorer la qualité de vie de ses habitants.
C’est donc naturellement que je m’engage au sein de la liste municipale de Laurent Hénart, un homme qui a montré qu’il savait fixer des objectifs pour sa ville et veiller à ce qu’ils soient atteints. Il a montré qu’il respectait ses engagements vis-à-vis des Nancéens. Il porte des valeurs humanistes, solidaires, laïques et républicaines, reflétées dans sa politique de la ville, du rayonnement culturel, des arts nouveaux, dans sa volonté authentique et son dynamisme pour les actions en faveur de la jeunesse et de nos aînés.
Laurent Hénart agit au quotidien dans l’intérêt général de la ville et de ses concitoyens et je m’inscris pleinement dans sa démarche.

45

Eric Damamme

Chef de bureau Police Nationale, Quartier Lobau, 36 ans Il...

 
Eric Damamme

Eric Damamme

Chef de bureau Police Nationale, Quartier Lobau, 36 ans

Il y a 13 ans, pour des raisons professionnelles, j’ai troqué les dragées de Verdun dont je suis originaire pour les bergamotes de Nancy. Je suis rapidement tombé sous le charme de cette ville dynamique, à taille humaine, alliant histoire et modernité, sans compter son riche patrimoine architectural et culturel. Je ne me lasse pas de flâner, seul ou en famille, Place Stanislas et au Parc de la Pépinière, véritable poumon vert de la ville.

Jeune cadre de 36 ans du Ministère de l’Intérieur dans le domaine des nouvelles technologies, détaché à Nancy, je participe au quotidien à la sécurité des nancéiennes et des nancéiens. J’ai à cœur le bien-être de mes concitoyens et que Nancy reste une ville où il fait bon vivre et travailler.

La cause animale et la préservation de l’environnement sont des sujets qui me préoccupent et qui ont fondé mon engagement associatif dans ces deux domaines. L’ambitieux projet de Laurent Hénart sur cette thématique, Nancy 2030, m’a tout de suite convaincu et donné l’envie de m’engager à ses côtés pour poursuivre la transition écologique de Nancy. Je crois en effet en une ville nature, saine et positive. C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité me présenter aux élections municipales de 2020 sur la liste menée par Laurent Hénart.

46

Maryse Reignier-Floeschner

Cadre de santé CHRU de Nancy, Quartier Grand rue, 61...

 
maryse regnier

Maryse Reignier-Floeschner

Cadre de santé CHRU de Nancy, Quartier Grand rue, 61 ans

Je suis née près de BRIEY et j’ai rejoint Nancy pour mes études. Nancy est ma ville depuis plus de
40 ans. J’aime ma ville.
Etudiante infirmière puis infirmière Anesthésiste et cadre de Santé au CHRU de Nancy j’ai
bénéficié d’enseignements de qualité qui évoluent sans cesse. Je travaille avec des professionnels
qui aiment transmettre la passion de leur métier au fil des années, aux patients, a leurs familles,
aux étudiants.
Je vis dans le quartier de la Grand rue. Ce quartier est accueillant, convivial, c’est un petit village
où il y a toutes les commodités et où il fait bon vivre car nous avons aussi la chance de pouvoir
profiter au quotidien de la proximité de monuments historiques magnifiques.
Ma ville me permet de me ressourcer et de me distraire grâce a ses nombreuses activités
culturelles, associatives, son patrimoine, ses espaces verts. elle m’a permis également de faire la
connaissance d’amis sincères.
Je n’ai pas d’appartenance politique mais le projet Nancy positive porté par Laurent Hénart et les
équipes qui l’entourent est un projet réaliste, humaniste et sincère qui permettra l’épanouissement
de chacun et de la ville.

47

Hedi Dardour

Chef d’entreprise en retraite, Quartier Carnot, 69 ans Je suis...

 
Hedi Dardour

Hedi Dardour

Chef d’entreprise en retraite, Quartier Carnot, 69 ans

Je suis marié, ancien directeur général de l’entreprise BSI Informatique, qui étais située au Technopôle de Nancy-Brabois et dont j’ai cédé mes parts en 2010. Depuis lors, je me suis engagé, à titre bénévole, dans diverses associations locales, ce n’était pas pour une médaille mais par conviction, pour transmettre ma passion d’entreprendre et de créer. C’est donc tout naturellement que j’ai intégré en 2010 l’association EGEE : Entente des Générations pour l’Emploi et l’Entreprise dont je suis toujours conseiller. Puis, depuis 2012, conseiller à l’EEAA : Espace Emploi Agirc Arrco à Nancy. C’est un espace dédié aux demandeurs d’emploi de longue durée et proposant un accompagnement au retour à l’emploi, sous forme d’ateliers ou de formations.

Sur le plan politique, je me définis comme étant du centre-droit. J’ai tout naturellement milité au sein de l’UDF puis de l’UMP et au LR (tendance Juppé), jusqu’aux dernières élections présidentielles où j’ai rejoint les rangs de LAREM pour soutenir la candidature d’Emmanuel Macron. Son discours m’a séduit par sa vision et son esprit d’ouverture. En tant qu’européen convaincu, j’adhère totalement à la vision d’avenir qu’a le Président de la République pour l’Europe.

Sur le plan de la politique locale, en tant que nancéien, j’ai toujours soutenu et mené campagne pour les candidats radicaux de Nancy. D’abord André Rossinot, puis Laurent Hénart. Mon soutien à Laurent remonte à sa première compagne pour les législatives en 2002. Aujourd’hui, le moment est venu pour moi de m’engager davantage à ses côtés car le bilan de son mandat de maire depuis 2014 est largement positif. Fort de son expérience, il a une vision et un projet pour faire rayonner Nancy et servir ses habitants.

48

Laura Eisenbach

Etudiante, Quartier Alliance, 22 ans Nancy est la ville qui...

 
Laura Eisenbach

Laura Eisenbach

Etudiante, Quartier Alliance, 22 ans

Nancy est la ville qui m’a vue naître et grandir : j’ai en effet vécu mes premières années dans le quartier Beauregard. Nancy a aussi en grande partie contribué à mon éducation, de l’école maternelle à mon entrée dans la vie étudiante. Adolescente, elle a été le lieu de mes premiers engagements, associatifs d’abord et citoyens par la suite. Devenir membre du Conseil Nancéien de la Jeunesse a été décisif : j’y ai pris conscience de l’importance, en tant que jeune, de prendre part à la vie démocratique de la cité. Cela a aussi fait naître en moi un engagement certain en faveur du devoir de mémoire et j’ai eu l’honneur de participer à plusieurs reprises à des cérémonies officielles.

Récemment diplômée de la Faculté de Droit de Nancy, je suis aujourd’hui étudiante en 1ère année de Master Communication, médias et industries créatives à Sciences Po Paris. Si la “Ville Lumière” est une source inépuisable d’inspiration, c’est ici que sont mes racines et j’y reviens aussi souvent que possible chercher une bouffée d’air frais : l’effervescence parisienne n’égale en rien le calme et la convivialité propres à ma ville natale.

Sans appartenance à un parti politique, j’ai néanmoins la conviction que le projet Nancy Positive, porté par Laurent Hénart et les Nancéiens qui l’entourent, contribuera à l’épanouissement quotidien de chacun d’entre nous. Plus que jamais, il me tient à coeur de représenter la jeunesse nancéienne et c’est avec la volonté de m’investir pleinement dans la vie de la cité ducale, que je m’engage à ses côtés.

49

Nadhif Mohamadi

Equipier polyvalent formateur, Quartier Foch, 30 ans Né le 1...

 
Nadhif Mohamadi

Nadhif Mohamadi

Equipier polyvalent formateur, Quartier Foch, 30 ans

Né le 1 Février 1990 à Mayotte, département d’Outre-Mer situé dans l’océan Indien, j’arrive à Nancy en 1995.

J’y fait toute ma scolarité et y découvre une véritable passion. Celle du rugby ! Je m’investie totalement dans ce sport qui incarne des valeurs humaines fortes… Je tutoie un temps le haut niveau et rejoins le centre de formation de Saint-Etienne.

En parallèle, j’obtiens un Baccalauréat Gestion Comptabilité et Finance.
En 2012, je retrouve Nancy afin de jouer pour ma ville d’adoption et pour continuer mes études à la faculté de droit. Je suis par ailleurs embauché en janvier 2016 chez Burger King, rue Saint Dizier où je travaille toujours.

Très présent dans le tissu associatif, culturel et sportif du Haut du Lièvre, j’assure une présence constante et soutien le développement des associations sportives du quartier auprès de mes frères et sœurs.

Je donne une grande importance au contact humain ce qui me rapproche en cela de Laurent Hénart. Notre projet est celui de faire de Nancy une ville toujours plus attractive et attrayante au service de tous. Faisons ensemble de Nancy une ville positive !

50

Justine Poinsignon

Etudiante et surveillante CREPS, Quartier Lobau, 23 ans Bonjour, je...

 
Justine Poinsignon

Justine Poinsignon

Etudiante et surveillante CREPS, Quartier Lobau, 23 ans

Bonjour, je suis Justine Poinsignon, j’ai 24 ans et je vis actuellement Boulevard Lobau à Nancy. Je travaille comme surveillante sur un établissement scolaire de la commune de Nancy et je prépare les concours d’administration. Je suis arrivée sur Nancy il y a huit ans pour ma scolarité, ayant été dans un lycée de la métropole, avant de continuer mes cinq années d’étude supérieure sur Nancy même. Pendant mes études j’ai eu l’occasion de vivre dans deux quartiers de la ville, Boudonville pendant plus de quatre ans et maintenant Saint-Pierre depuis plusieurs mois.
Je souhaite apporter ma contribution à la ville de Nancy à laquelle je suis attachée, car c’est là que je passe de bons moments depuis plusieurs années. C’est également une ville riche de part son histoire, ce qui est un point important personnellement. De plus, je trouve que c’est une ville qui met l’accent sur la jeunesse ainsi que la culture. Je suis déjà engagée dans la ville depuis un peu plus d’un an par le biais du Conseil Nancéien de la Jeunesse (CNJ) au travers duquel on peut avec différents membres proposer des projets pour la ville, représenter la jeunesse auprès d’élus ou s’occuper du Prix Nancy Jeunes. Avec Laurent Hénart, je souhaite continuer en soutenant Nancy positive, car c’est tout d’abord la poursuite des mesures de ces dernières années et une ville doit se construire sur la durée et parce que c’est une vision positive de la vie nancéienne dans un contexte ou le négatif est souvent mis en avant de nos jours.

51

Patrick Randriamandrato

Directeur général d’entreprise, Quartier Gentilly, 62 ans Mon histoire avec...

 
Patrick Randriamandrato

Patrick Randriamandrato

Directeur général d’entreprise, Quartier Gentilly, 62 ans

Mon histoire avec la ville de Nancy débute en 1984 où j’avais commencé ma carrière professionnelle et familiale. Dès mes premiers pas dans l’Est, Nancy m’a ouvert ses portes en tant que malgache d’origine dans laquelle je me suis épanoui et ai créé des liens personnels et amicaux très forts.

J’ai été émerveillé par la beauté de cette ville et depuis je ne l’ai plus quitté.
Après 35 années, je souhaiterais aujourd’hui être un acteur de la vie et du développement de notre cité auprès de Laurent Hénart dont je partage sa vision économique et sociale. J’ai apprécié son franc parler, son écoute et sa volonté de faire avancer Nancy positivement.

52

Victoria Menonville

Surveillante Creps, Quartier Stanislas, 20 ans Je vis à Nancy...

 
Victoria Menonville

Victoria Menonville

Surveillante Creps, Quartier Stanislas, 20 ans

Je vis à Nancy depuis deux ans et demi dans le quartier Carnot-Léopold, je suis étudiante en deuxième année de licence de droit à la Faculté de Droit. Je suis originaire de la Meuse, j’ai grandi dans une petite commune de 400 habitants avant de rejoindre Nancy pour mes études.

J’ai toujours été sensible à l’engagement politique et à la notion de citoyenneté active. Je me suis engagée très tôt chez les Jeunes Républicains de Meuse avant de soutenir Emmanuel Macron en 2017. Je me reconnais toujours dans les idées portées par la majorité présidentielle : la volonté de réformer notre pays, l’attachement à l’Europe, le soutien à l’emploi et la transition écologique. Ainsi, je suis aujourd’hui adhérente à La République En Marche, membre de l’équipe départementale Meurthe-et-Moselle en charge des comités locaux et animatrice du comité local de Nancy.

Je me suis investie au sein de Tous Métropole et d’Aimer Nancy pour participer à la campagne des municipales, soutenir le bilan de la majorité sortante et m’impliquer pour le devenir de Nancy. Nancy est une ville que j’aime et pour laquelle j’ai envie de m’engager notamment parce qu’elle a su prendre un réel tournant écologique et qu’elle dispose d’un patrimoine et d’une histoire riche qu’il faut défendre et promouvoir. Je suis également très attachée à la participation des femmes à la vie publique et à la culture pour tous. Il reste des défis majeurs à relever pour Nancy : le nouveau tramway, les projets Nancy 2030 et Grand Nancy Thermal ainsi que le développement de l’attractivité de la ville, moteur d’une métropole dont la vision doit être globale et ambitieuse.

53

Kevin Degiorgio

Ingénieur valorisation, Docteur en physique, Quartier Préville, 33 ans Originaire...

 
Kevin Degiorgio

Kevin Degiorgio

Ingénieur valorisation, Docteur en physique, Quartier Préville, 33 ans

Originaire de la région Nantaise, je suis passionné par l’astronomie et les sciences en général, j’ai débuté des études en physique fondamentale à l’Université de Nantes après mon bac S. Issu d’une famille modeste, j’ai profité de bourses sur critères sociaux, que j’ai complété par du travail saisonnier afin de me consacrer à mes études et d’obtenir mon doctorat.

Après mes études, j’ai eu le bonheur de rencontrer ma Lorraine de femme et nous avons décidé de nous installer à Nancy où nous vivons depuis plus de deux ans.

Tout d’abord étonné par la beauté de cette ville, j’ai tout de suite ressenti l’énorme potentiel que recèle Nancy et les défis qu’elle devra relever. Enfin installé dans une ville pour de nombreuses années, j’ai rapidement voulu m’investir dans la vie publique et offrir mon énergie, mes expériences et mes savoirs au service du bien commun. Dans un contexte d’urgence climatique, seuls des décideurs éclairés pourront proposer les initiatives locales pertinentes à l’adaptation de nos sociétés. C’est la raison pour laquelle, je soutiens sans réserve la liste conduite par Laurent Hénart, notre Maire, pour les années à venir.

54

Eléa Le Roux

Etudiante, Quartier Amerval, 18 ans Je m’appelle Elea Le Roux...

 
elea le roux

Eléa Le Roux

Etudiante, Quartier Amerval, 18 ans

Je m’appelle Elea Le Roux et je suis étudiante. Nancy, c’est véritablement ma ville. Elle m’a tant apporté que je me dois de lui être redevable ! J’y ai tout ce qui est important pour moi : ma famille, mes amis, … C’est ici que je me construis grâce à mes études et à toutes les possibilités offertes en termes d’ouverture d’esprit. C’est ici aussi, que j’ai appris à aimer l’art, l’opéra, le théâtre. Tous les lieux culturels, d’échanges et de partage concourent à l’honneur que j’ai d’habiter Nancy, où chacun trouve sa place. C’est pourquoi, je ne suis pas simplement fière d’être nancéienne, j’aime Nancy. Je dis oui à Nancy Positive et oui à notre Maire, Laurent Hénart, pour poursuivre l’action engagée depuis six ans.

55

Gaston Fragonard

Retraité, Quartier Plateau de Haye , 69 ans Je suis...

 
Gaston Fragonard

Gaston Fragonard

Retraité, Quartier Plateau de Haye , 69 ans

Je suis né le 5 Octobre 1950 à Brazzaville (Congo).
Je suis arrivé en France en 1999 à Nancy et j’habite le plateau de Haye depuis juillet 2003, au Blanc sycomore. J’ai connu le premier ANRU qui a complètement métamorphosé mon quartier en mieux, mon immeuble a été démoli et j’habite maintenant au Lilas rue de la Bergamote avec ma mère de 93 ans.
Retraité depuis 2013, j’ai trouvé du temps et de la passion pour cet Eco-quartier, j’ai été élu Président bénévole de l’association des jardins partagés du plateau de Haye en 2016. Bénévole au p’tit Plato, depuis la création du groupe. Je sais, quel travail a été fait sur ce quartier par la municipalité ! Il y a un deuxième ANRU qui va débuter sur le quartier, j’aimerais pleinement m’impliquer auprès de Laurent Hénart et auprès des habitants.