Chères Nancéiennes, chers Nancéiens.

Les élections municipales des 15 mars et 28 juin sont capitales pour Nancy et notre cadre de vie commun.

Dans un contexte d’adversité (menaces terroristes, urgences sociales, crise écologique), nous devons réussir notre « transformation verte », sans perdre notre âme ni mettre en péril nos libertés, notre unité et nos forces économiques et créatives.

Pour y parvenir, je souhaite partager avec vous ma vision de Nancy, celle d’une ville positive, confiante, fière de son histoire et de son identité, capable de protéger tous ses habitants, de se rassembler et d’agir pour répondre aux défis auxquels toutes les grandes villes sont confrontées.

« Nancy positive ! », c’est d’abord une fierté, un sentiment, un regard que nous portons sur notre ville. Nancy est devenue une Métropole universitaire et culturelle, profondément européenne, reconnue pour ses créateurs et son patrimoine, rayonnante en matière de santé. Depuis 2014, j’ai travaillé chaque jour pour amplifier cet élan. 100 millions d’euros ont été investis, sans toucher aux impôts et en baissant la dette. Les créations d’entreprises sont en hausse de 35 %, le tourisme de 10 %. Symbole de ce que nous sommes capables de faire ensemble, les nouvelles Fêtes de Saint-Nicolas rassemblent plus de 300 000 spectateurs
dans un formidable mouvement créatif. Et demain, cette dynamique va s’amplifier avec la livraison de Grand Nancy Thermal et du Palais des Ducs de Lorraine, ou encore la modernisation de notre CHRU.

« Nancy positive ! », c’est aussi une manière de répondre au défi écologique. Garant de notre cohésion, j’ai engagé Nancy dans cette voie dès 2018, en mobilisant toutes nos ressources : l’Université, les citoyens, les associations, les entreprises. Nous avons écrit le plan « Nancy 2030 », qui a déclenché un mouvement irréversible : triplement du budget alloué au vélo,
plantation de 4 500 arbres, passage à 20 % de bio et 50 % de circuits courts dans les cantines, végétalisation des écoles et bâtiments publics… Un mouvement qui va s’accélérer avec la mise en service fin 2023 du nouveau Tram, dont la puissance et le tracé permettront des reports massifs de la voiture vers les transports en commun, condition première de l’amélioration de notre qualité de l’air. Concrète et inventive, notre action écologique n’est ni dogmatique ni punitive.

« Nancy positive ! », c’est enfin un art de vivre partagé, fait de dialogue, de proximité et d’attention portée à chacun. Depuis que je suis votre Maire, nous avons partagé plus de 200 réunions de quartiers. Je vous ai proposé des votations citoyennes, notamment pour les rythmes scolaires. La cantine à 1€ a marqué la solidarité de la Cité envers les familles des 1 000 enfants qui en bénéficient chaque jour. L’armement de la Police municipale et le doublement des caméras de vidéosurveillance permettent une meilleure sécurité. Autant de parcelles de cet humanisme qui a marqué l’histoire ce Nancy, que nous aimons et que nous avons en partage.

Une ville créative, écologique, attentive : voilà le chemin que j’ai tracé et que je vous invite à poursuivre, pour que nous exprimions tout notre potentiel dans la décennie qui s’ouvre. Les semaines qui viennent sont décisives. Gardons la maîtrise de notre destin collectif. Prenons garde aux approches qui veulent réduire la ville à un camp, ou une couleur.

Face à tous les pessimismes, rassemblés au sein d’une équipe renouvelée et représentant toute les sensibilités de Nancy, je vous invite à partager l’envie d’une ville positive !

Laurent Hénart

Laurent Hénart